Société

Côte d’Ivoire-Election : le FOSCAO veut jouer sa partition

Le Forum de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO) session Côte d’Ivoire, entend prendre la place qui est la sienne dans le processus électoral, en exprimant les désirs des populations.

 « Nous avons adopté un plan de travail pour les mois à venir. Il faut que notre organisation fasse connaitre le point de vue des populations de la CEDEAO qui aspirent à la sérénité, à la paix. Et qu’elles ne soient pas exposées aux différents conflits », a révélé le Coordonnateur de la session Côte d’Ivoire, Guillaume Gbato à la presse.

Cette déclaration s’est faite lors de l’assemblée générale ordinaire de ladite organisation, à l’issue de laquelle autrefois Coordonnateur par intérim, il fut élu pour les 4 prochaines années. L’activité s’est tenue le 28 août 2020, dans l’enceinte d’un hôtel à la rivera.

Et de poursuivre : « les populations de la CEDEAO veulent la démocratie, la sécurité, l’éducation, la santé, la libre circulation des personnes des biens et des services. Notre pays doit être démocratique. Pour cela, il faut veiller au respect des institutions, des lois. Les citoyens ne doivent pas faire l’objet de violence, de pauvreté. Nous allons aborder davantage ses questions et faire en sorte que les décisions directives puissent effectivement se traduire dans la vie des  populations ».

Le FOSCAO été créé à Abuja en 2005, pour  permettre aux populations à travers la société civile de s’exprimer de pouvoir prendre part aux débats publics dans les différents pays. L’objectif majeur de cette activité qui est la première du genre depuis sa création était le renouvellement des instances.

Kema

Marina Kouakou
Marina Kouakou, une étoile montante des médias ivoiriens. Journaliste engagée contre les violences basées sur le genre, elle est également une militante syndicaliste dans la profession qui prend ses marques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *