Education et Autonomie

J’ai le plaisir de vous annoncer que je viens de remporter un prix

Bonne nouvelle les amis. Après l’obtention du prix d’encouragement Kebe Yacouba, d’accès à l’information, lancé par la Commission d’accès à l’information d’intérêt public (CAIDP), j’ai le plaisir de vous annoncer que je viens de remporter la troisième place du meilleur journaliste web de l’année 2020, au salon et awards de la presse numérique de Côte d’Ivoire, le mardi dernier (1er juin 2021).

Le SFJ regorge d’innombrables talents

Je suis doublement joyeuse parce que le Salon des jeunes femmes et citoyennes journalistes de Côte d’Ivoire (SFJ) que je préside depuis le 6 mars, est également honoré. Pourquoi ? parce que plusieurs consoeurs membres sont aussi Lauréates. Il s’agit de:

Koffi Nadège Directrice de publication à Afrique économie qui a remporté le premier prix du meilleur journaliste web 2020.
Sandrine Ochou , le deuxième prix de la meilleure web TV. Elle est membre du conseil d’administration.
Carelle Laetitia , aussi membre du conseil d’administration a remporté deux prix dont celui du meilleur blog.
De Laure Nesmon , l’initiatrice du SFJ en a raflé trois prix, notamment celui du meilleur média communautaire et celui de la meilleure initiative féminine 2020.
Qui disait déjà que les femmes, de surcroît les jeunes femmes ne peuvent pas faire du journalisme d’investigation?
Que dire des personnes qui estiment que le web journalisme n’est pas du  »vrai journalisme ». Rire.

Il appartient donc à la gent féminine…

Ce prix est celui de mon engagement en tant que journaliste web et blogueuse à contribuer à l’autonomisation des femmes, des jeunes filles et à la promotion du genre. Il appartient donc à la gent féminine, et je ferais encore de mon mieux pour atteindre mon objectif.

Pour ce faire j’ai même intégré lemediacitoyen.com, média communautaire dans lequel je contribue depuis l’année 2019, et voiedefemme.net, webzine numérique consacré à la promotion du genre, en 2020. J’ai par ailleurs crée ce blog dénommé educationalautonomie.com, qui est un espace dédié à la promotion des femmes et des jeunes filles.

Cette distinction tombe à pic. Soit 48 heures après la célébration des mères, et c’est un jolie cadeaux pour ma génitrice qui s’est endormie depuis fin 2015, soit deux mois après la validation de la licence 3 de journalisme.

Eh Oui, mon engagement à lutter pour la promotion du genre provient aussi d’elle.
Je le dédie également à mon géniteur qui peut le recevoir comme un beau cadeau en prélude à la fête des pères.
Il a mené le bon combat et je suis fière d’avoir tenu à ses côtés. Qu’il en soit remercié.
L’année prochaine, je compte postuler avec ce blog, et je crois fermement qu’on pourra remporter la première place.
Merci pour la confiance chers lecteurs et lectrices. Le combat continue…

Marina Kouakou
Marina Kouakou, une étoile montante des médias ivoiriens. Journaliste engagée contre les violences basées sur le genre, elle est également une militante syndicaliste dans la profession qui prend ses marques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *