Société

Migration irrégulière : L’UNESCO invite les médias ivoiriens à s’impliquer davantage

Toujours dans le cadre du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique grâce aux médias et à la communication », fruit d’une réflexion entre l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le ministère des affaires étrangères de l’Italie, la Représentante du bureau UNESCO Abidjan, Anne Lemaistre, a invité les médias ivoiriens à produire davantage sur les questions migratoires, pour «  dénoncer les risques migratoire , mais également promouvoir la migration régulière ».

Cette déclaration, elle l’a faite, le mercredi 9 juin 2021, lors d’un petit déjeuner de haut niveau organisé par la structure qu’elle dirige, à Abidjan-plateau. L’objectif visait à associer les patrons de presse à la lutte contre la migration irrégulière, de permettre leur contribution dans le renforcement de l’accès à l’information sur la thématique de la migration, puis d’adopter des stratégies ».

 « Nous voulons donner un visage et une main à la migration … »

Elle poursuit : « Ce projet dur 3 ans. Nous voulons donner un visage et une main à la migration, favoriser la production d’articles, de productions audiovisuelles, sur ce sujet avec la plus grande humanité et précision de façon à éviter toutes les interprétations abusives. Pour ce faire, nous avons organisé assez de rencontres avec les médias. Nous organisons des forums dans lesquels nous invitons les migrants qui racontent leurs mésaventures jusqu’à leur réinsertion très souvent financés par les projets de l’Union Européenne notamment l’OIM, la Direction des ivoiriens de l’extérieur… A ces rencontres aussi nous invitons l’agence emploie jeune ainsi que les autres structures, de façon à donner des idées et des opportunités à tous les jeunes ».

Un prix particulier sera dédié à ce thème médias et immigration…

Anne Lemaistre a annoncé par ailleurs, l’organisation d’un prix particulier autour de cette thématique. « Cette année nous avons lancer une initiative avec la Commission d’accès à l’information d’intérêt public. Le 28 septembre, lors de la journée d’accès à l’information, un prix particulier sera dédié à ce thème médias et immigration. J’invite les médias à s’engager dans cette compétition », a-t-elle détaillé.

A en croire le Représentant du ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Konaté Issiaka, les raisons qui expliquent la migration sont notamment la recherche du mieux-être, l’amélioration des conditions de vie et la volonté de chercher une profession internationale.

Pour rappel, ce projet financé par le gouvernement italien dans 8 pays d’Afrique dont la Côte d’Ivoire, a pour objectif de lutter contre la migration irrégulière et la traite des êtres humains) à travers une série d’actions, y compris des campagnes de sensibilisation et d’information sur les risques migratoires.

Marina Kouakou
Marina Kouakou, une étoile montante des médias ivoiriens. Journaliste engagée contre les violences basées sur le genre, elle est également une militante syndicaliste dans la profession qui prend ses marques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *