Santé

L’Ong Agis fait le point de ses actions menées sur l’année 2021

Le Président de l’ONG Agis Aboubakar SYLLA, a fait le bilan du projet « Oxygène pour tous », le mercredi 22 décembre 2021 dans le cadre du projet « Oxygène pour tous ». Cette conférence de presse s’est tenue  au sein d’une résidence située dans la commune de Cocody, à Angré 7ème tranche.

Selon le premier responsable de cette ONG qui lutte contre la pneumonie chez les enfants, aux côtés du Ministère ivoirien de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle (CMU), l’objectif dudit projet est d’ « équiper la majorité des centres de santé de proximité en kit d’oxygénothérapie ».  

Ainsi donc, ce projet pilote qui a couvert au total six (6) centres de santé a connu deux grandes phases majeurs.

La première s’est tenue en zone urbaine et a concerné le district d’Abidjan 1, avec des dons offerts au FSUCOM de Port-Bouët 2, au CSUCOM de Niangon Lokoua et au CSUCOM d’Azito, entre décembre 2020 et avril 2021. Elle a été financée par l’Ambassade du royaume de Belgique en Côte d’Ivoire.

La seconde phase, a été réalisée en zone rurale, et a concerné le district sanitaire de Béoumi, avec des dons à l’Hôpital Général de Béoumi, au CSUCOM de Bodokro et au CSUCOM d’Ando-kekrenou, en juin 2021. Elle a quant à elle été financée par la Fondation Orange Côte d’Ivoire.

« Il est important d’avoir de l’oxygène pour tous »

Poursuivant son intervention, Aboubacar SYLLA a révélé les causes du manque d’oxygène à savoir le manque de personnel formé à l’oxygénothérapie d’urgence, le faible plateau technique des districts sanitaires, la forte émission de fumées toxiques…  

Il a également indiqué qu’environ 11 millions d’enfants vont décéder de la pneumonie d’ici 2023. Ce pourquoi il conseille: « Il est important d’avoir de l’oxygène pour tous ».

Pour rappel, l’ONG Agis  dont l’objectif est de répondre aux priorités ainsi qu’aux besoins sanitaires en Côte d’Ivoire lutte contre la pneumonie chez les enfants depuis maintenant 9 ans.  

Marina Kouakou
Marina Kouakou, une étoile montante des médias ivoiriens. Journaliste engagée contre les violences basées sur le genre, elle est également une militante syndicaliste dans la profession qui prend ses marques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *