Société

Projet Benkadi: La convention de la société civile fait le bilan technique et financier de la première année d’expérience

En vue de lutter efficacement contre les effets des changements climatiques en Afrique de l’Ouest, la convention de la société civile (CSCI) a initié le projet Benkadi. Amorcé depuis une année, il vise à améliorer l’efficacité des politiques publiques en matière d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets.

Dans l’optique de faire un bilan technique et financier de la première année d’exercice, mais aussi de tirer des leçons pour mieux exécuter les actions de l’année 2022, la CSCI tient depuis le lundi 4 avril 2022, un atelier régional en Côte d’Ivoire, précisément à Grand-Bassam. Il réunit les différents pays associés au projet notamment le Burkina Faso, le Bénin, le Mali, la Côte d’Ivoire, les pays-bas.

Selon le Coordonnateur national  de la CSCI Mahamadou Kouma, l’atelier permettra de réfléchir sur les avancées, dans le but de pérenniser cette impressionnante initiative pour la sous-région, car, a-t-il signifié,  » la première année du programme a été marqué par la mise en place des équipes opérationnelles, les lancements officiels et la réalisation des études de base dans les différents pays. Cette année aura ainsi permis la consolidation du consortium mobilisant plus d’une centaine de partenaires comprenant des services centraux et déconcentrés, des centres de recherche, des ONG, des organisations professionnelles, des communautés de base, le secteur privé dans l’ensemble des pays membres ».

Ainsi, il s’agira de manière spécifique de « finaliser les rapports techniques et financiers et autres livrables, partager les grandes conclusions de l’audit externe 2021 avec les responsables financiers du pays, former les participants sur les plaidoyers en vue de faciliter la finalisation des plans d’action de plaidoyer des quatre plateformes, valider la stratégie de communication régionale »,  a fait-savoir le Directeur régional du projet Benkadi, Sylvestre Tiemtore.

Le Chef du projet Benkadi, Lourens Van Bruchem, a quant à lui félicité les CSCI, avant d’indiquer ses attentes vis-à-vis du projet. « Le programme Benkadi devient de plus en plus important parce que les problèmes qu’il révèle ont un impact sur nous tous. Les changements climatiques, la guerre en ukraine, les attaques un peu partout… La société civile est toujours en train de lutter. Ce que nous essayons de faire à travers ce programme, c’est de donner une voie à la société civile. Benkadi, c’est travailler ensemble dans la même direction. Nous voulons réussir tous ensemble et pour cela nous avons besoin de votre pouvoir, de votre force, intelligence et connexion. Nous comptons sur vous », a-t-il dit.

Pour rappel, Benkadi est un consortium entre quatre plateformes d’ONG d’Afrique de l’Ouest, une ONG néerlandaise, Woord En Daad qui signifie Parole et Action.

Marina Kouakou
Marina Kouakou, une étoile montante des médias ivoiriens. Journaliste engagée contre les violences basées sur le genre, elle est également une militante syndicaliste dans la profession qui prend ses marques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *